L’égalité de genre à TARA, une valeur essentielle.

Gender equality

Tout a commencé en 2006, lorsque, par inadvertance, dans une rue de Bombay, j’ai trébuché sur un enfant qui dormait par terre dans l’indifférence totale. J’ai ressenti comme un appel au fond de moi, cet enfant des rues avait désespérément besoin d’un toit.

Deux ans plus tard, en 2008, nous ouvrons les portes de notre première maison d’enfants, destinée aux garçons. Etant moi-même un homme, et ayant exercé le métier d’éducateur, principalement auprès de garçons, j’ai pensé que ce serait plus simple de débuter nos programmes de cette façon. Alors que l’aventure se révélait déjà exigeante et passionnante, j’ai entendu un deuxième appel, celui des voix brisées des filles vulnérables en Inde. Nous avons dû attendre que TARA puisse être assez stable et solide pour gérer un deuxième programme.

Nous avons ouvert une maison mixte en 2012, TARA Tots, pour y accueillir des petites filles et des petits garçons où les enfants se sont très vite sentis comme des frères et sœurs. Les filles de TARA Tots ont vite atteint l’âge de 10 ans auquel la loi nous impose de séparer garçons et filles. En 2012, TARA Girls a donc ouvert ses portes. Ces trois maisons représentent pour nous comme une sorte d’écosystème, une société idéale dans laquelle les filles et garçons sont élevés sans différenciation, avec les mêmes droits et potentiels.

La question du genre est centrale à TARA car nous sommes conscients que le patriarcat est ancré dans les mentalités des hommes comme des femmes. L’accès à l’autonomie n’est pas un combat qui ne concerne que les femmes. C’est une totale remise en cause de la société, construite sur la place dominante des hommes, qui engendre une inégalité d’accès préoccupante aux droits fondamentaux.

Si vous demandez aux enfants de TARA quelle est la valeur la plus importante pour eux, je suis sûre qu’ils vous répondront « l’égalité ». On entend souvent que changer les mentalités est un processus long et difficile. Ce n’est pas le cas. En recevant une éducation non différenciée, basée sur l’égalité des genres, les enfants de TARA vivent dans un monde totalement égalitaire. Pour eux c’est aussi naturel que de respirer. Cela crée une belle et saine relation basée sur le respect mutuel entre les filles et les garçons. Ces enfants sont devenus des modèles inspirants pour un monde meilleur. De véritables Gandhiens du 21e siècle, ils sont le changement que nous voulons voir dans ce monde.

Pascal FAUTRAT, fondateur de TARA.

Publié le 19.08.2020